masturbation aide-t-elle a dormir

Est-ce que la masturbation aide à mieux dormir ?

Les troubles du sommeil sont un problème de santé assez courant de nos jours. De nombreuses études ont d’ailleurs été faites pour examiner leurs répercussions. Beaucoup de trouble ont été mis en lien avec l’émergence d’autres troubles, comme le stress, d’autres problèmes de santé, etc.

Les personnes ayant des troubles de sommeil recherchent souvent des solutions non médicales à leur problème. Certaines de ces méthodes incluent de se masturber avant de dormir. La raison à cela ? Beaucoup de personnes pensent que cette pratique a un effet somnolent.

Est-il vrai que la masturbation peut améliorer la qualité du sommeil ?

D’après des essais cliniques et des enquêtes, il a été démontré que la masturbation contribue à améliorer la qualité du sommeil chez les hommes et les femmes. Le stress est l’un des principaux facteurs qui a un impact sur le sommeil. À cet égard, il a été reporté par plusieurs personnes que la masturbation pouvait aider à réduire le stress. Certains changements dans le corps se passent après un orgasme, y compris une baisse de la pression sanguine pendant dix minutes, ce qui pourrait expliquer le sentiment de détente et de repos. De ce fait, les personnes ayant des troubles du sommeil, à cause de situations stressantes dans leur vie, trouveront que se masturber avant d’aller dormir jouera un rôle positif pour passer une bonne nuit de sommeil.

Cet effet hypnotique de la masturbation a été montré sur d’autres espèces. Une étude sur les animaux a montré que, suivants les activités sexuelles, une augmentation du sommeil avait lieu.

Est-il vrai que la masturbation peut aider à dormir plus rapidement ?

Il a été démontré que la masturbation, et l’orgasme qui la suit, ont des effets soporifiques. Dr. Alfred Charles Kinsey, un professeur et sexologue américain, a étudié la relation entre le sommeil et l’activité sexuelle. Il a affirmé que la relaxation, quiescence du corps, la somnolence et le sommeil sont des effets secondaires de l’orgasme.

Il a été prouvé que la masturbation améliore le sommeil. Les personnes ont jugé la latence de leur sommeil après une activité sexuelle, et l’ont décrite comme plus courte qu’une nuit sans masturbation. Dans d’autres termes, après la masturbation, les personnes ont tendance à s’endormir plus rapidement, et plus facilement.

Est-ce que l’orgasme et le genre ont une influence sur les effets de la masturbation sur le sommeil ?

Certaines enquêtes ont étudié l’impact de l’orgasme sur le sommeil en comparant les résultats après une masturbation avec un orgasme versus une masturbation sans orgasme. D’un côté, la masturbation avec un orgasme a été perçue comme réduisant la latence du sommeil, tout en augmentant la qualité du sommeil. D’un autre côté, la masturbation sans orgasme a eu différents impacts sur le sommeil, selon le genre des personnes étudiées. Chez les hommes, il y a eu des résultats négatifs, y compris une latence de sommeil allongée et une moins bonne qualité de sommeil. Chez les femmes, les résultats sont équivoques, car il n’y a eu d’impact ni sur la latence de sommeil, ni sur la qualité de sommeil. En général, il a été rapporté que le manque d’orgasme après une activité sexuelle est plus frustrant pour les hommes que pour les femmes.

Comment est-ce que la masturbation aide à mieux dormir ?

Le mécanisme exact qui souligne l’effet soporifique de la masturbation et de l’orgasme a été établi en lien avec la sécrétion de neurohormones, telles que l’ocytocine et l’endorphine, réputées pour leurs propriétés relaxantes, tout comme la sécrétion de cortisol dans le corps. L’action exacte de ces hormones sur le sommeil peut être expliquée comme suit :


Références:

  1. Hughes, S.D. (2020). Release Within Confinement: An Alternative Proposal for Managing the Masturbation of Incarcerated Men in U.S. Prisons. https://doi.org/10.51681/1.611
  2. Dueren, A. L., Perach, R., Banissy, J. F. M., Bowling, N. C., Gregory, A. M., & Banissy, M. J. (2022). Associations between tactile intimacy and sleep quality in healthy adults: A systematic review. Journal of sleep research, 31(3), e13504. https://doi.org/10.1111/jsr.13504 
  3. Brissette, S., Montplaisir, J., Godbout, R., & Lavoisier, P. (1985). Sexual activity and sleep in humans. Biological psychiatry, 20(7), 758–763. https://doi.org/10.1016/0006-3223(85)90155-6
  4. Lastella, M., O’Mullan, C., Paterson, J. L., & Reynolds, A. C. (2019). Sex and Sleep: Perceptions of Sex as a Sleep Promoting Behavior in the General Adult Population. Frontiers in public health, 7, 33. https://doi.org/10.3389/fpubh.2019.00033
  5. Kinsey, A. C., Pomeroy, W. R., & Martin, C. E. (2003). Sexual behavior in the human male. 1948. American journal of public health, 93(6), 894–898. https://doi.org/10.2105/ajph.93.6.894
  6. Pallesen, Ståle & Waage, Siri & Thun, Eirunn & Andreassen, Cecilie & Bjorvatn, Bjørn. (2019). A national survey on how sexual activity is perceived to be associated with sleep. Sleep and Biological Rhythms. 18. https://doi.org/10.1007/s41105-019-00246-9
  7. Lateef, O. M., & Akintubosun, M. O. (2020). Sleep and Reproductive Health. Journal of circadian rhythms, 18, 1. https://doi.org/10.5334/jcr.190
  8. De Nys, L., Anderson, K., Ofosu, E. F., Ryde, G. C., Connelly, J., & Whittaker, A. C. (2022). The effects of physical activity on cortisol and sleep: A systematic review and meta-analysis. Psychoneuroendocrinology, 143, 105843. https://doi.org/10.1016/j.psyneuen.2022.105843
  9. Berezin, C. T., Bergum, N., Luchini, K. A., Curdts, S., Korkis, C., & Vigh, J. (2022). Endogenous opioid signaling in the retina modulates sleep/wake activity in mice. Neurobiology of sleep and circadian rhythms, 13, 100078. https://doi.org/10.1016/j.nbscr.2022.100078

Les commentaires

Soyez le premier à commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique en matière de cookies.

Close Popup
Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies techniques
Afin d'utiliser ce site web, nous utilisons les cookies techniques suivants.
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Save
Accepter tous les services